GARI documentation numérisée et sonore
Article mis en ligne le 23 mai 2017
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

.

Manifestations de soutien aux GARI : janvier 1975 - Toulouse

  • Place du Capitole

    .

  • Manifestation devant la prison St Michel à Toulouse

    .

  • Manifestation devant la prison St Michel à Toulouse

    .

  • Manifestation du comité d’entraide à Toulouse

    .

    1975 - Intervention en direct lors de l’émission télévisé de Michel Polac "Droit de réponse"

Documents numérisés :

Documents de groupes ou individu-es ayant participé à la coordination GARI

  • 01.1975 - brochure Rapto en Paris
    Rapto en Paris
  • Automne 1975 - Dossier GARI (BD)
    Dossier GARI (BD)

Documents de la solidarité aux emprisonnés GARI

Document sonore


janvier 1975 : Toulouse, soutien à J.Claude et Do devant les hôpitaux et prisons où ils sont détenus. Un système électronique déclenche un enregistrement placé avec un haut parleur auprès de la prison et de l’hôpital où ils sont détenus.

.


.


Les GARI (Groupes d’Action Révolutionnaires Internationalistes) 1974, la solidarité en actes : enlèvement du banquier Suarez…

de Tiburcio Ariza & François Coudray, 296 pages, format 15 x 21. Édité en mars 2013. (18€ port compris)

  • Mai 1974, les GARI (Groupes d’Action Révolutionnaires Internationalistes) défrayent la chronique avec l’enlèvement d’Angel Baltasar Suarez, le directeur de la Banque de Bilbao à Paris, et une série d’attentats à l’explosif contre les intérêts économiques de l’Espagne et les représentations du franquisme. Le but revendiqué est sans ambiguïté : exiger la libération des prisonniers de l’ex-MIL (Movimiento Ibérico de Liberación). En effet, deux d’entre eux risquent la peine de mort par le garrot comme l’a subie à Barcelone deux mois auparavant leur compagnon de lutte Salvador Puig Antich. Les GARI sont avant tout une coordination de groupes autonomes et d’individus de la mouvance libertaire en France, pour qui les protestations classiques de solidarité semblent insuffisantes pour empêcher les condamnations à mort. Si au cours de l’été la coordination décide l’autodissolution, les arrestations de certains de ses membres, la solidarité aux inculpés et les procès (en 1981) vont prolonger la « vie médiatique » des GARI pendant plusieurs années. Ce livre présente une chronologie détaillée des événements et une anthologie des textes écrits entre 1974 et 1977. En outre, il comporte des témoignages récents de protagonistes qui ont bien voulu revenir sur ce passé.
    Les auteurs, s’estimant trop impliqués dans ces péripéties pour avoir la distance nécessaire pour en écrire l’histoire, ont préféré exposer dans cet ouvrage l’essentiel des matériaux conservés au centre de documentation du CRAS. Ceci afin de permettre aux lecteurs intéressés d’avoir des éléments pour analyser cette période avec du recul ou tout simplement de découvrir les GARI. À travers les actions, les communiqués de revendication, les lettres de détention et les divers textes publiés, on peut approcher la pensée des individus qui y ont pris part. Et par la même occasion lire quelques pages d’histoire de groupes autonomes libertaires, car les GARI sont le fruit du bouillonnement post-68 et des liens tissés au gré des affinités et des luttes.

bon de commande en pdf

Presse sur le livre GARI édité par le CRAS

  • Novembre 2013 - Ekaitza à propos du livre GARI : article d’Ekaitza à partir de la page 10. Le titre de l’article est contestable les libertaires n’ont jamais eu un discoure réduit à l’anti-impérialiste.

Livres d’acteurs des GARI :

Comme un chat de F. Cuadrado, éditions du Sandre, 2015.

Articles critiques :

Dans la même rubrique

0 | 5

Archives numérisées Espagne
le 2 décembre 2017
Archives numérisées AZF
le 23 novembre 2017
Archives numérisées Pays Basque
le 9 novembre 2017
Sivens (Tarn)
le 6 novembre 2017
Archives numérisées Etats-Unis
le 12 septembre 2017

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Systéme: Gnu_Linux_Debian
Site réalisé sous SPIP
squelette ESCAL-V3
Version :3.86.3